Augmentation des frais d'inscription pour les étudiants internationaux
Face au Gouvernement, les étudiants réagissent

Les étudiants internationaux

0
Etudiants internationaux en France en 2013-2014
0
investis par l'Etat pour l'accueil des étudiants internationaux
0
Apport des étudiants internationaux à l'économie française

Des étudiants internationaux face a la précarité

Les AGORAé sont des épiceries sociales et solidaires pour les étudiants proposant des produits a environ 10% du prix en magasin

0 %
des étudiants bénéficiaires des AGORAé sont des étudiants internationaux

L'analyse des cartes

Si pour le gouvernement, la hausse des frais d’inscription et l’attractivité pour les étudiants internationaux sont corrélées, l’étude de ces données à échelle européenne illustre un lien plus complexe

La prédominance du Royaume-Uni sur l’Europe est incontestable, tant pour le nombre d’étudiants internationaux qui y étudient que pour le coût considérable des frais d’inscription. 

Le lien est cependant impossible à établir entre les deux facteurs. En effet, en Suède ou au Danemark, où les frais d’inscriptions sont élevés, le nombre d’étudiants internationaux est particulièrement bas. La hausse des frais d’inscription en Suède a en l’occurrence conduit à l’écroulement des mobilités étudiantes entrantes.

A l’inverse, la France et l’Allemagne présentent un nombre important d’étudiants internationaux, et des coûts d’études relativement bas.
Enfin, dans certains pays, comme l’Espagne ou le Portugal, où les frais d’inscription sont faibles, le nombre d’étudiants internationaux accueillit l’est également.

L’attractivité d’un pays auprès des étudiants internationaux dépend donc de facteurs plus complexes que les frais d’inscription : la réputation des établissements, les politiques d’accueil des étudiants internationaux mais également le rayonnement culturel ou linguistique d’un pays sont des facteurs importants

Sources et réalisation: Léa de Frémont, 2019 – AFNEG, , Données de 2016 Unesco

Témoignages

"C'est une aberration diplomatique ! Permettre à  des étudiants internationaux de venir étudier en France, c'est aussi une chance pour notre pays. Son rayonnement en prendrait un grand coup !"
"Je ne vois pas en quoi augmenter les frais d'inscriptions inciteraient les étudiants internationaux à  venir en France"
"C'est une aberration diplomatique ! Permettre à  des étudiants internationaux de venir étudier en France, c'est aussi une chance pour notre pays. Son rayonnement en prendrait un grand coup !"
"Tout le monde ne peut pas mettre 2000 euros par an dans des frais d'inscription."